COMMUNICATION

Depuis le 1er novembre 2021, le décret wallon du 20 octobre 2021 relatif à l’usage du COVID Safe Ticket et à l’obligation du port du masque est d’application. L’obtention d’un CST se base sur la possession d’un des 3 documents suivants:

– Soit une vaccination complète (valable qu’à partir du 14ème jour après la deuxième injection ou la première dans le cas du vaccin unidose Johnson & Johnson) avec un vaccin reconnu par l’Union européenne ;

– Soit un certificat de test PCR négatif effectué dans les 48 heures ou un test antigénique (test rapide) effectué dans les 24 heures. Les tests antigéniques doivent être réalisés par une personne également habilitée (PAS D’AUTOTEST !).

– Soit un certificat de rétablissement Covid datant de 180 jours au maximum.

Comment cela se passera pour nous, équipes et joueurs affiliés à la FFE ?

A la reprise du championnat le 8 novembre 2021 et cela jusqu’au 15 janvier 2022, la présentation du COVID Safe Ticket et de la carte d’identité seront obligatoires (à partir de 16 ans) pour fréquenter l’ensemble du complexe sportif: cela va de la buvette au terrain de futsal en passant par les wc, vestiaires, parties communes ou encore tribunes et autres lien avec l’établissement.

Comment le contrôle sera-t-il mis en place?

Les vestiaires seront uniquement accessibles via la buvette du complexe. A cet endroit le contrôle sera effectué.

Si la personne souhaitant entrer dans l’établissement n’est pas en ordre de COVID Safe Ticket ou refuse le contrôle en question. L’accès lui sera refusé.

– La loi sur la protection de la vie privée sera appliquée (RGPD).

– Les personnes qui contrôleront auront néanmoins l’autorisation de croiser le QR code du CST et les données d’identité des visiteurs ou des clients sur présentation de leur carte d’identité.

Quelles sont les sanctions prévues ?

Des sanctions pénales sont prévues en cas de non-respect des règles relatives au CST :

pour les visiteurs : 50 à 500 € d’amende

pour les organisateurs : 50 à 2500 € d’amende

Pour les organisateurs, les bourgmestres peuvent en outre faire usage de leur pouvoir de police et ordonner la fermeture d’un établissement pour une durée maximale de 3 mois ou signifier l’arrêt immédiat de l’événement. En cas de fraude d’un visiteur/client malgré le contrôle de l’organisateur, la responsabilité de l’organisateur n’est pas engagée, mais seulement la responsabilité individuelle du fraudeur.

Démarrez une conversation

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *